Une pression intraoculaire exagérée...

Une pression intraoculaire exagérée...

... est comparable à l’hypertension artérielle. Cela n’est pas forcément synonyme de maladie, mais il faut se faire examiner et en trouver les causes.

 

La pression intraoculaire permet de donner une forme régulière au globe oculaire, qui est rempli d’une masse gélatineuse appelée le corps vitreux. L’humeur aqueuse rince le cristallin, l’iris et la cornée. Elle fournit des substances nutritives essentielles à ces tissus. L’humeur aqueuse se renouvelle constamment et est éliminée par la circulation sanguine. Si ce flux naturel est entravé, la pression augmente dans l’œil. À la longue, une pression intraoculaire exagérée peut endommager le nerf optique.

 

La pression intraoculaire se mesure de manière indolore et se fait sans contact direct. Le résultat est immédiat et peut contribuer au dépistage précoce de maladies comme, par exemple, le glaucome. Les experts visus utilisent les appareils de mesure les plus modernes: ils parviennent à effectuer une analyse très précise en moins d’un millième de seconde grâce à une impulsion d’air comprimé. On sait tout de suite si la pression intraoculaire correspond à la norme et s’il est nécessaire de procéder à d’autres évaluations, par exemple pour déterminer le champ visuel. Cet examen consiste à mesurer le champ visuel que perçoit l’œil immobile, fixé sur un point central. Cette analyse se prête parfaitement au dépistage précoce d’un glaucome soupçonné. Pour plus d’informations, veuillez vous référer aux articles de ce blog.

 

Les mesures de la pression intraoculaire permettent d’intervenir à un stade précoce. Si les experts visus constatent des irrégularités lors de leurs tests de prévention, ils vous recommanderont de consulter un spécialiste pour un contrôle médical. À partir de 40 ans, il est conseillé de faire contrôler régulièrement la pression intraoculaire.